Telenovelas/Novelas

...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Muñeca brava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amor y Pasion
Admin
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Muñeca brava   Ven 9 Juil - 12:06

La propriété des Di Carlo a été baptisée "Solitude", nom bien choisi, car c'est bien elle, la solitude, qui rôde derrière les portes, le long des interminables couloirs glacés, dans la salle à manger où dîne la famille, et surtout dans la chambre de la vielle Angelica, matriarche de la famille. Angelica ne sort presque plus de sa chambre, elle s'y morfond dans sa douleur depuis que Rosario enceinte fut chassée de la maison. Rosario était sa servante préférée, et Federico, son fils, l'avait aimée le temps de l'engrosser, pour finalement épouser Luisa par intérêt. Le mariage de Federico Di Carlo avec Luisa Rapallo ne reposait que sur deux motifs : pour Federico, il s'agissait de préserver sa situation alors qu'il frôlait la faillite, et pour Luisa enceinte à l'époque, il était seulement question de protéger son honneur. Mais seulement quelques personnes partagent ce secret.

A l'étage, vit également reclus Pablo, le fils de Damián Rappalo, frère de Luisa. L'un comme l'autre ont emménagé à la Résidence, après un terrible accident. Un soir, en rentrant d'un dîner, Damián conduisait la voiture, avec à ses côté son épouse, et à l'arrière, son fils Pablo et sa fiancée. Ils eurent un accident dont Damián sortit indemne, mais sa femme et la fiancée de Pablo décédèrent tandis que ce dernier perdait l'usage de ses jambes. Depuis, Pablo refuse de quitter sa chambre où il peint sa défunte fiancée et d'adresser la parole à son père.

A l'autre bout de la ville, dans un orphelinat religieux, a grandi Mili, Milagros ("miracles", en espagnol). De sa mère qu'elle n'a pas connu, elle a reçu une photo ainsi qu'un pendentif de la Vierge de la Solitude. Elle a une image très négative de son père et jure de lui cracher à la figure s'ils se rencontrent un jour. C'est un véritable garçon manqué, et elle est passionnée de football. Le prêtre l'a surnommée "Cholito" en souvenir du grand footballeur argentin des années 80. Éternellement vêtue de sa casquette et de son jean, elle ressemble à s'y méprendre à un garçon, et la méprise surviendra très vite. En effet, pour se faire de l'argent de poche, elle vend des boissons pendant les matches de foot. Et c'est à cette occasion que le riche Ivo Di Carlo va l'aborder en la prenant pour un garçon, qu'il surnomme Carlitos. Comprenant son erreur après avoir reçu une gifle, va tenter de la séduire.

Un soir, Milagros, vêtue et coiffée par une amie de façon très sexy, fait le mur du couvent pour aller danser sous le nom de Cholito. Ivo la rencontre et, tombant follement us le charme de cette sublime apparition, n'aura de cesse que de la retrouver, sans se douter qu'il s'agit là de la même personne. Entre son désir pour Milagros et son amour pour Cholito, Ivo n'aura e cesse de la retrouver et nage en pleine confusion.

Quant à Milagros, bien qu'au fond follement amoureuse d'Ivo, elle n'ose croire à cet amour et s'en défend car, elle doute de la sincérité des sentiments d'Ivo le séducteur. Elle craint de trop souffrir davantage, elle qui n'a jamais connu l'amour et l'affection dont chacun est entouré. Un beau jour, Milagros atteint l'âge de quitter l'orphelinat. Le prêtre lui trouve un emploi de femme de chambre à la résidence de la famille Di Carlo. Milagros y commence une nouvelle vie. Si sa franchise, sa sincérité, sa gaieté et sa spontanéité vont illuminer la résidence, entre ceux qui la haïssent, ceux qui la méprisent, ceux qui la convoitent, elle n'y comptera pas que des amis, loin de là. Heureusement, la vielle Angelica se prend d'une grande affection pour elle et la protège.

L'histoire d'Ivo et Mili sera faite de passion, de déchirement, de conflits, de malentendus, de désespoir, de pleurs, mais aussi de tendresse, de rires et d'émotions. En bref, une histoire d'une rare intensité et incroyablement vibrante. Bien sûr, bientôt il sera révélé qu'Ivo n'est pas l'enfant de Federico. Comme petit à petit Milagros apprendra qu'elle n'est pas orpheline et que son père est moins loin qu'elle ne peut l'imaginer.


Dernière édition par Amor y Pasion le Ven 9 Juil - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://telenovelas-novelas.frenchboard.com
Amor y Pasion
Admin
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 08/07/2010

MessageSujet: Re: Muñeca brava   Ven 9 Juil - 12:14

La propiedad de Di Carlo ha sido bautizada "Soledad", nombre bien escogido, porque le es, la soledad, que vagabundea detrás de las puertas, a lo largo de los pasillos(calles) interminables y helados, en el comedor donde cena la familia, y sobre todo en la habitación(cámara) de la zanfonía Angelica, matriarche de la familia. Angelica no saca casi más su habitación(cámara), se aburre allí en su dolor desde que Rosario embarazada fue cazado(echado) por la casa. Rosario era su criada preferida, y a Federico, su hijo, le había gustado el tiempo del engrosser, para casarse finalmente con Luisa por interés. El matrimonio de Federico Di Carlo con Luisa Rapallo reposaba(reponía) sólo en dos motivos: para Federico, se trataba de preservar su situación mientras que rozaba con la quiebra, y para Luisa ceñida en la época, era solamente cuestión de proteger su honor. Pero solamente algunas personas comparten este secreto.

Al piso, también vive recluso Pablo, el hijo de Damián Rappalo, hermano de Luisa. El uno como el otro se instalaron a la Residencia, después de un accidente terrible. Una tarde, volviendo de una cena, Damián conducía el coche, con a sus lado su esposa, y detrás, su hijo Pablo y su novia. Tuvieron un accidente del que Damián salió indemne, pero su mujer y la novia de Pablo fallecieron mientras que este último perdía el uso de sus piernas. Después, Pablo se niega a salir de su habitación(cámara) donde pinta a su difunta prometida y de dirigirle la palabra(voz) a su padre.

Al otro trozo de la ciudad, en un orfanato religioso, aumentó a Mili, Milagros ("milagros", en español). De su madre que no conoció, recibió una foto así como una pechina de la Virgen de la Soledad. Tiene una imagen muy negativa de su padre y jura escupirle a la figura(cara) si se encuentran un día. Es un chico verdadero y fracasado, y es apasionada por fútbol. El sacerdote le apodó "Cholito" como recuerdo del gran futbolista argentino de los años 80. Eternamente vestida de su gorra y de sus vaqueros, se parece a equivocarse allí a un chico, y el error sobrevendrá muy rápidamente. En efecto, para hacerse del dinero de bolsillo, vende bebidas durante los partidos de fútbol. Y es en la ocasión que el rico Ivo Di Carlo va a abordarlo tomándolo por un chico, que apoda a Carlitos. Comprendiendo su error después de haber recibido una bofetada, vaya a intentar seducirla.

Una tarde, Milagros, vestido y peinado por una amiga de modo muy sexy, forma una barrera del convento para ir a bailar bajo el nombre de Cholito. Ivo el encuentro y, derribando locamente us el encanto de este sublime aparición, tendrá interrupción sólo de encontrarlo(recobrarlo), sin sospechar que se trata allí de la misma persona. Entre su deseo para Milagros y su amor para Cholito, Ivo tendrá e deja de encontrarle(recobrarle) y nada en confusión plena.

En cuanto a Milagros, aunque al fondo locamente enamorada de Ivo, ella no se atreve a creer en este amor y se lo defiende porque, se no fía de la sinceridad de los sentimientos de Ivo el seductor. Teme sufrir demasiado más, ella que jamás conoció el amor y la afección(afecto) de la que cada uno es rodeado. Un bello día, Milagros alcanza la edad de dejar el orfanato. El sacerdote le encuentra un empleo de mujer de habitación(cámara) en la residencia de la familia Di Carlo. Milagros comienza allí una nueva vida. Si su franquicia(franqueza), su sinceridad, su alegría y su espontaneidad van a iluminar la residencia, entre los que lo odian, los que lo desprecian, los que lo ansian, no contará allí que amigos, lejos de allí. Afortunadamente, la zanfonía Angelica se toma de una gran afección(afecto) por ella y la protege.

La historia de Ivo y Mili será hecho pasión, aflicción, conflictos, malentendidos, desesperación, lágrimas, pero también ternura, risas y emociones. En breve, una historia de una intensidad rara e increíblemente vibrante. Por supuesto, pronto será revelado que Ivo no es el niño de Federico. Así como poco a poco Milagros sabrá que no es huérfana y que su padre es menos(por lo menos) lejos que no puede imaginarle
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://telenovelas-novelas.frenchboard.com
 
Muñeca brava
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» che brava
» Decouverte d'un joli coin de la Costa Brava
» costa brava ... moyen de transport
» Les interjections - le interiezioni
» 42 ans de navigation et 3 naufrages dont le Titanic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Telenovelas/Novelas :: Telenovas(Novelas) :: Telenovelas Argentine {Telenovelas Argentina}-
Sauter vers: